Abilio Diniz, infatigable

Gestion d'une entreprise
Image Abilio Diniz, infatigable

Abilio Diniz (www.lemonde.fr/economie/article/2012/06/21/abilio-diniz-infatigable_1722596_3234.html) siège au Conseil Monétaire brésilien dans les années 80, en pleine phase d'inflation incontrôlée. Au cours de la décennie 1990, tandis que le pays connait une crise économique dramatique, le le groupe d'Abilio Diniz affronte de graves difficultés financières. En 1999, un rapprochement commercial et financier intervient entre Casino et le groupe Pão de Açúcar.

Un entrepreneur de poids au sein du sous-continent brésilien

Luiz Inácio Lula da Silva, qui n'est autre que l’ancien président du Brésil, comptait Abilio Diniz dans son cercle proche. Selon le magazine "Forbes", le patrimoine de l'entrepreneur est évalué à près de 4 milliards de dollars, ce qui en fait le dixième personnage le plus fortuné du sous-continent brésilien. Au Brésil, l’une des personnalités les plus influentes n'est autre qu'Abilio Diniz.

Avec un partenaire de premier plan, Abilio Diniz retrouve le secteur de la distribution brésilienne à 78 ans. l'homme d'affaires consacre son temps à Brasil Foods et recherche de nouveaux investissements depuis son retrait du groupe Pão de Açúcar. En 2013, Abilio Diniz est nommé président du conseil d’administration du géant de l’agroalimentaire BRF (Brasil Foods).

De la boutique familiale au groupe GPA

Le père d’Abilio Diniz ouvre sa première boulangerie sur un boulevard particulièrement réputé de la ville brésilienne de São Paulo. En référence au célèbre Pain de Sucre à Rio, le magasin de la famille Diniz est baptisé Pão de Açúcar. Pour améliorer son propre groupe, Abilio Diniz s'est inspiré du succès de Carrefour, dont il a côtoyé les fondateurs au milieu des années 70.